Lacocoon Blade

… notre enfants de coeur… tellement fin et beau!

Lacocoon Blade

… le Maine Coon Tabby classic silver!

17 janvier 2006 – 14 mai 2008

Suite au décès de Fox, les éleveurs nous avaient promis un autre chaton.

Comme je l’explique sur la page de Bruce, j’aimais de plus en plus les Tabby Silver Classique.

Nous avons donc décidé d’adopter un second chat et nous avons eu la chance d’avoir un frère de portée de Bruce.

Blade est donc né lui aussi le 17 janvier 2006

A la différence de Bruce, Blade était un grand chat, long et élancé.  Il a toujours été un peu plus gros que Bruce.  Blade était un chat absolument magnifique.  Il avait des yeux merveilleux et c’était un chat très affectueux dès le départ.  Nous avions juste à le frôler pour qu’il engage sa machine à ronrons.  Et quels ronrons.

Nous n’avons jamais eu un chat qui ronronnait comme Blade, pour tout et pour rien et à tue-tête.

Les deux frères s’entendaient super bien et étaient toujours ensemble.

Le 16 avril 2008 Bruce et Blade ont leur rendez-vous de routine chez le vétérinaire pour les vaccins et examen général.  Tout est parfait, nos deux enfants félins sont en bonne santé (à part le problème de struvites de Bruce).

Mais le lendemain soit le 17 avril, Blade vomit.  Il en est de même le 19 et 20 avril.

Il semble moins actif aussi.  Je sais que les vaccins peuvent causer de la fatigue et une diminution d’appétit durant le 24 à 48 heures suivant le vaccin.  Mais qu’il vomisse comme ça, je ne trouve pas ça normal.

Je décide donc de consulter mon vétérinaire le 21 avril.

Mon vétérinaire a diagnostiqué un estomac irrité.  Il était vrai que j’avais manqué de nourriture crue.  La boutique ou je l’achète avait oublié ma commande.  Donc en attendant, j’avais donné de la nourriture cru de mes chiens (même compagnie et presqu’identique en contenu sauf que pour le chat  il y a du poisson).

Ensuite, comme Blade avait été malade le 19 et qu’il levait le nez sur le cru, je lui avais donné de la conserve.

Donc, à cause du changement de bouffe, le vétérinaire a prescrit de la médication et des probiotiques pour refaire la flore.

Blade avait été palpé et tout était normal.

Blade avait un  peu maigrit mais rien d’alarmant considérant qu’il avait vomi quelque uns de ses repas.

Cependant, sa situation ne semblait pas s’améliorer vraiment et vu que Blade mangeait moins,  je décide de consulter de nouveau le 7 mai soit 2 semaines et demie plus tard.

Blade avait encore maigrit.

Lors de l’examen, mon vétérinaire a senti une grosse masse, grosse comme une orange.  Il a donc prit des radiographies et c’était une grosse masse qui cachait les intestins grêle et bien d’autres organes.

Jacques et moi avions cru remarqué la veille, une bosse quand Blade était couché sur le côté.

L’autre vétérinaire de la clinique (ils étaient deux vétérinaires à cette clinique) est venu nous rejoindre dans la salle d’examen.  Les deux vétérinaires connaissent et traitent nos enfants poilus.  Ils nous connaissent bien tous les deux.

Nous apprenons alors que ce n’est pas bon signe.

Ce qui est ahurissant c’est que la masse ait grossit aussi vite,…..et ça non plus ce n’est pas bon signe.

Nos vétérinaires nous rassure que Blade ne doit pas souffrir mais que ce ne doit pas être confortable, de là l’appétit réduit.

Par contre, il faut consulter assez rapidement un oncologue.

Nous serons en vacances la semaine suivante mais je ne veux pas attendre.  Blade a besoin de soins rapidement.  Il a pas mal maigrit depuis le dernier examen.

De plus, je ne serai pas capable de me concentrer si je sais mon garçon seul à la maison et malade.

Je décide alors de travailler le lendemain  à partir d’une succursale de la Rive-Sud.

Je vais appeler la faculté de vétérinaire de St-Hyacinthe et si je peux avoir un rendez-vous immédiatement, je serai plus proche de la maison.

J’ai pu avoir un rendez-vous à St-Hyacinthe le lendemain 8 mai.

A St-hyacinthe, ils ont fait une échographie et voit bien la masse mais ne peuvent déterminer ce que c’est.

Comme ils devaient prendre une biopsie et que ceci serait fait le lendemain seulement, Blade doit rester à la faculté.

Le soir même, je reçois un appel d’une vétérinaire de la faculté pour me donner des nouvelles de Blade.

Ils voient bien la masse mais ne peuvent déterminer ce que c’est exactement.

Seul un prélèvement leur donnera la réponse.

Il semble y avoir du liquide dans la cavité abdominale ce qui laisse suppose que la masse saigne un peu.

Toutefois elle disait que ce sang normalement est retourné dans le système.

Le foie de Blade est un peu plus gros mais rien d’inquiétant.

Par contre les analyses sanguines ont démontré un taux élevé de globules blancs, ce qui indique que Blade combat une inflammation/infection.

Il est anémique et un peu déshydraté.

Ils vont lui donner des fluides.

Ils ont aussi vu des ulcères dans la bouche et ne comprennent pas trop d’où ça vient, mais ça pourrait être un facteur qui fait que Blade ne mange pas beaucoup.

Ils vont aussi lui donner à manger évidemment et lui donner quelque chose pour l’aider à digérer car la masse peu peser sur l’estomac et le rendre inconfortable.

Elle m’apprend qu’ils ont aussi fait un test sanguin de FIV (virus de l’immunodéficience féline) et FELV (Leucémis féline) et les deux tests sont négatifs.

Malgré tout ça, elle me dit de ne pas être trop pessimiste.

Dépendamment le genre de masse : lymphome, carcinome, ganglions lymphatiques enflés, mastocytome etc…il y aura peut-être un traitement.  Blade est jeune.

J’espère tellement qu’ils pourront le sauver.

Elle m’a dit qu’il y a quatre vétérinaires qui le traitent et tous sont tombés en amour avec lui.

Lorsqu’ils se promènent avec lui dans les couloirs (d’une salle d’examen à l’autre), il sème l’émoi à qui le voit et tout l’monde le trouve super beau.

Je me croise les doigts.  Ce chat est tellement bon et a tellement une belle âme, il doit survivre.  Il le faut.

Le matin du vendredi 9 mai, Blade a eu une autre échographie avec aspiration de partie de la masse mais aucun résultat concluant sauf : inflammation.

Le résultat de certain tests semblaient indiqués la P.I.F. (péritonite infectieuse féline) mais qu’il y avait des contradictions.

Nous espérons que ce n’est pas la P.I.F. car c’est fatal.

Donc, on souhaitait un cancer car au moins il y a des chances que nous puissions le faire traiter.
La masse est tellement grosse que les vétérinaire ne sont pas en mesure de savoir d’où elle origine.  D’ailleurs, comme les aspirations ne sont pas concluantes et que nous nourrissons Blade à la viande crue et qu’il y aurait risque de perforation selon la vétérinaire en charge du cas de Blade, nous avons donc décidé d’aller à la prochaine étape : soit ouverture, retrait de la masse et analyses.

Blade a été opéré le soir même.

Ils ont aussi découvert un souffle au coeur donc ça compliquait un peu les choses.

L’opération a été bien longue car la masse était invasive au niveau des intestins et ils n’ont pas été en mesure de l’enlever complètement.  Il reste encore des adhérences.  Ils ont pris aussi des tissus du foie et des intestins.

Le 10 mai au matin, j’ai des nouvelles positives.

Blade va bien pour un chat qui a eu une telle opération.  Il a mangé et ronronne,….comme ça ne me surprend pas de lui.  On m’a dit que c’était un chat tout à fait adorable.

« On n’avait pas besoin d’eux pour nous le dire » que Jacques réplique.  « On le savait déjà, nous ».

La seule chose un peu inquiétante est qu’il a la pression basse et qu’ils ne peuvent pas lui donner les fluides comme ils le voudraient à cause de son souffle au coeur.

Mais si tout continue de bien aller nous pourrons aller le chercher lundi.

Nous décidons d’aller le visiter le lendemain, soit le dimanche.

Il faut attendre environ 3-4 jours pour avoir les résultats des analyses des tissus prélevés.

Blade n’a pas besoin de rester à la faculté.

Ils nous contacterons pour nous donner le résultat des tests.

Nous avons donc été le visiter.

Blade était au soin intensif et, nous avons été presque traumatisé de voir notre bébé chéri dans l’état qu’il était.  Il n’avait pas l’air en forme.

Je m’en voulais presque de lui avoir fait subir cette intervention, mais comme les aspirations des tissus n’avait pas été concluant et la radiographie qui avait été pris des poumons démontrait que ceux-ci étaient sain, ça valait donc la peine d’aller enlever la masse car si elle était cancéreuse alors il aurait pu y avoir un traitement disponible, le cancer ne s’étant pas propagé.

C’est lors de la visite qu’on nous a avisés que Blade ne reprenait pas le dessus.

Il ne pourra pas sortir le lendemain, lundi comme prévu.

Le mardi, je reçois des nouvelles,…pas trop bonnes, de notre chaton d’amour.

Ils n’avaient pas encore le résultat des tests.

Toutefois, Blade ne reprend pas le dessus.

Ils ont des difficultés avec sa pression et même s’il a bien mangé depuis qu’ils lui ont redonné des analgésiques, il perd des liquides dans l’abdomen.  Comme si son système ne pourrait pas tout absorber.

Ils nous ont assuré toutefois que Blade ne souffre pas.  Il est confortable.

13 mai, je reçois un appel d’une vétérinaire qui a suivi le cas de Blade.

Le coup d’épée tombe :  Résultat à 99% que c’est de la P.I.F.

Il reste un test qu’ils feront par formalité juste pour être certain à 100%.

Je prends donc un  rendez-vous immédiatement le lendemain à 11h30 pour le dernier résultat et aussi l’euthanasie (à moins d’un miracle).

La vétérinaire me disait que la maladie continue d’attaquer d’autres organes et probablement le cerveau de Blade.  Elle dit qu’il a des écarts de comportements.  Il semble absent par moment.

Malgré que je m’y attendais à cause de l’appel de la veille, la confirmation est TRES TRES douloureuse.

Blade était notre petit ange.

Un chat d’une gentillesse rare, un amour de chat.

Il est tellement malheureux que Blade soit mort aussi jeune.  Il aurait pu tant donner.

Blade aurait pu faire de la zoothérapie tellement il était heureux d’être avec les gens et ce faire caliner.

Tous les gens qui se sont occupé de Blade m’ont confirmé qu’il ronronnait à chaque fois qu’ils allaient le voir.

Même chez notre vétérinaire lors de son examen annuel du 16 avril,  Blade se pavanait partout dans la salle d’examen pendant que son frère essayait d’entrer dans la cage que nous avions pris soin de refermer, connaissant notre Bruce Wayne.  Il était sûr de lui, affectueux et calineux.  Une petite merveille.
C’est donc le 14 mai 2008 que nous avons accompagné notre Blade d’amour, pour son bien, dans son dernier sommeil.

Il a laissé un énorme vide.  Nous n’aurons jamais un chat comme Blade était.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *