dessinBiscotte

5 septembre 1985 – 3 juin 1997

Que dire de cette petite chatte écaille de tortue,  qui avait une fourrure archie douce, plus douce que de la soie.

Petite, elle s’était lié d’amitié avec Toffee, mais en vieillissant, Toffee la trouvait trop envahissante.

Il aurait bien voulu qu’elle disparaisse et sa façon de la faire disparaitre était de l’enfermer dans notre garde-robe dans chambre à coucher, comme je le raconte sur la page de Toffee.

Biscotte, quoi que magnifique, avait un caractère de fond de poêle.  Autant que nous aurions aimé la cajoler pour profiter de sa magnifique robe aux parcelles d’or, autant qu’elle ne voulait pas.  C’était une chatte distante.

Une fois, elle était installé sur le dessus du dos de notre divan.  Quand je me suis assise sur le divan pour regarder la télé et que je me suis accotée dans le divan, Biscotte m’a mordu le tête,……je la dérangeait.  Excusez-moi madame !!!

Biscotte s’est joint à notre famille alors qu’elle n’avait qu’environ 8 semaines.  Un des frères de Jacques ; Richard avait reçu gratuitement cette petite chatte à l’achat de fourniture pour son chat qu’il avait à ce moment.  Il demeurait avec un grand ami qui avait aussi un chat.  Les deux gars trouvaient qu’ils en avaient plein les mains avec deux chats et Richard nous a offert Biscotte.  Jacques et moi avons été voir Biscotte et évidemment, sommes revenus à la maison avec elle.  Comme elle était belle. Une mignonne petite chatte écaille de tortue.

Biscotte était une chatte Indépendante et pas nécessairement affectueuse.  Ceci venait me confirmer que les félins mâles sont beaucoup plus affectueux.

Biscotte n’a jamais eu de probleme de santé majeure sauf lorsque nous avons perdu notre Toffee.

En effet, suite au départ, Biscotte a commencé à avoir des problemes de comportement.  Elle urinait sur le tapis de la porte d’entrée ou elle avait vu Toffee pour la derniere fois alors que nous allions consulter le vétérinaire.  Nous avons essayé plein de truc : recouvrir le tapis de papier d’aluminium, mais elle urinait alors sur le plancher de bois franc derrière les causeuses du salon.

Elle a reçu de la médication : antidépresseurs avec réduction de la dose pour le sevrage.  Rien à faire.  Nous l’avons même mis dans une des cages des chiens que nous avions.  Elle était au sous-sol.  Elle avait sa litière, son lit, son eau et sa nourriture.  Elle a vécue ainsi une semaine et ensuite nous l’avons laissé en liberté au sous-sol pour quelques semaines.  Puis comme tout allait bien, nous lui avons laissé sa liberté complète dans la maison.  Mais rien à faire.  Elle recommencé à uriner sur le tapis même si nous avions changé celui-ci.

Nous avons recommencé la prise d’antidépresseurs une 2ieme fois.  Mais rien à faire.

J’ai toujours cru que Biscotte n’a jamais accepté le départ de Toffee.

Nous avons du nous resigner.

Vivre en cage ou au sous-sol, isolé de tous n’était pas une vie pour Biscotte.  C’est donc à l’âge de presque 12 ans que nous avons dû dire adieu à Biscotte.  Elle est allée rejoindre notre Toffee adoré et je suis certaine qu’elle ne voulait que ça.

Ce fut une décision énormément difficile à prendre sans culpabilité.

Guizmo est venu se joindre à nous après le départ de notre belle dame.

Nous avions encore Cybèle et celle-ci s’est prise d’amitié pour ce chaton qui n’avait aucune peur des chiens.  Nous parlerons de Guizmo sur sa page.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *